Appelez-nous pour obtenir votre
devis gratuit : 01 74 65 66 33 ou

Conseil Hygiène Solutions intervient dans les meilleurs délais en région parisienne (75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95) dans le Choletais (79, 49, 85), à titre préventif ou curatif, dans la lutte contre les insectes rampants et volants. Désinsectisation

Nos modes de traitement pour l’éradication des insectes (rampants et volants) s’appuient sur une connaissance des spécificités et comportements de chaque espèce, permettant l’utilisation de solutions adaptées.

Conseil Hygiène Solutions intervient dans les meilleurs délais en région parisienne (75, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95) et dans le Choletais (49, 79, 85), à titre préventif ou curatif.

Nos modes de traitement pour l’éradication des insectes (rampants et volants) s’appuient sur une connaissance des spécificités et comportements de chaque espèce, permettant l’utilisation de solutions adaptées.

Notre choix de produits de désinsectisation et notre sélection de la stratégie de lutte tiennent compte de l’environnement et du contexte de votre infestation (habitat privé ou lieu public, présence d’enfants, d’animaux de compagnie…)
Notre intervention rapide et méthodique dans vos locaux inclus :

  • État des lieux
  • Évaluation de l’ampleur de l’invasion
  • Détermination de la stratégie d’éradication appropriée
  • Sélection des produits et méthodes adaptés
  • Proposition du mode d’intervention
  • Etablissement d’un devis
  • Définition de l’agenda d’intervention
Les techniciens hygiènistes de notre société sont tous agréés par le Ministère de l’Écologie du Développement durable et de l’Énergie, et formés aux dernières méthodes de lutte en désinsectisation.


Originaire d’Asie, comme son nom l’indique, ce frelon (Vespa velutina) est reconnaissable par sa dominante noire, avec une large bande orange sur l'abdomen et un liseré jaune sur le premier segment. Sa tête vue de face est orange et ses pattes sont jaunes aux extrémités. Il mesure entre 17 et 32 mm.
Son nid ou « guêpier », fait de fibre de cellulose mâchée, comme chez la majorité des guêpes, peut atteindre un mètre de haut et 80 cm de diamètre. Construit au printemps, il est aérien, le plus souvent situé dans des arbres à plusieurs mètres de hauteur, quelquefois au ras du sol, sous une charpente ou dans des cheminées. Chaque nid abrite quelque 2 000 frelons, dont plus de 550 futures reines fondatrices qui pourront fonder leur propre colonie au printemps suivant, si elles sont fécondées. Cependant, un grand nombre de ces reines ne passeront pas l'hiver.
La reine mesure jusqu'à 3,2 cm. Son espérance de vie est d'un an. Les fondatrices ne pondent qu'un œuf par jour en début de saison et le développement des larves nécessite 45 jours. Ce n'est donc que vers le 15 juin que la fondatrice a assez d'ouvrières pour la nourrir. A partir de ce moment, elle consacrera tout son temps à la ponte (jusqu'à 100 œufs par jour).
Le frelon adulte se nourrit de fruits mûrs et de nectar. C’est pour nourrir ses larves qu’il capture différents insectes (mouches, guêpes, abeilles, chenilles, etc.). Placé en vol stationnaire à l'entrée d'une ruche ou en patrouille au-dessus des fleurs fréquentées par les abeilles, il s’en saisit et l'emporte avec lui. Il n’en gardera que le thorax dont il fera une boulette dont il nourrira les larves de sa colonie.
FRELON ASIATIQUE

Originaire d’Asie, comme son nom l’indique, ce frelon (Vespa velutina) est recon...

En savoir plus
D’une longueur de 6 à 12 millimètres, les moustiques sont dotés de longues et fines antennes, d’ailes pourvues d’écailles, et d’une trompe rigide de type piqueur-suceur. Ils comptent plus de 3 500 espèces, dont seulement une partie s’attaque aux humains.
Ils sont présents dans tous les milieux, sur l'ensemble de la planète (à l'exception de l'Antarctique et de l'Islande !), dès qu'une surface d'eau douce ou saumâtre, même réduite ou temporaire, permet leur reproduction : flaques, étangs naturels, matières en décomposition, fossés ou marécages. Si les moustiques se nourrissent de sucre prélevé dans le nectar des plantes, contribuant ainsi à la pollinisation, seule la femelle pique les humains et les animaux pour sucer le sang dont elle nourrit ses œufs.
Les moustiques s’accouplent le plus souvent en plein vol. La femelle ne s’accouple qu’une seule fois. Dans des conditions de température et d’humidité optimales, elle peut prendre un repas de sang toutes les 48 heures. Ce repas lui permet chaque fois de développer une portée de plusieurs dizaines d’œufs (jusqu’à 200), qui peuvent rester viables de 5 à 10 ans. En moyenne, on estime qu’un moustique femelle vit 2 mois, pendant lesquels elle va pondre 5 fois 150 œufs. De son côté, le moustique mâle ne survivra que quelques jours. Les pontes s’effectuent à la surface de l’eau pour la grande majorité des moustiques. Les œufs, regroupés par paquets de 50 à 200, se transformeront en larves puis en nymphes, avant de donner naissance à un moustique, en deux semaines environ.
MOUSTIQUE

D’une longueur de 6 à 12 millimètres, les moustiques sont dotés de longues et fi...

En savoir plus
NB : les acariens ne sont pas des insectes, mais appartiennent au groupes des Arachnides, qui compte aussi les araignées et les scorpions.
ACARIENS

NB : les acariens ne sont pas des insectes, mais appartiennent au groupes des Ar...

En savoir plus
Lointaine cousine des guêpes et des abeilles, les plus de 15 000 espèces de fourmis dénombrées ont réussi à coloniser la terre entière, à l’exception des Pôles. Dotées de 6 pattes et d’une paire d’antennes, les fourmis n'ont pas d’ailes, excepté certains individus reproducteurs. Leur taille varie entre 0,75 et 52 mm, pour un poids variant d’1 à 10 mg., selon les espèces.
Les fourmis vivent dans des fourmilières, rassemblant parfois des millions d’individus. Leur organisation sociale complexe constitue un éternel sujet d’étude pour les chercheurs. Leur choix d’habitat est varié, depuis les troncs d’arbre ou amas de bois dans la nature, jusqu’aux cuisines des maisons. Les fourmis sont des omnivores qui se nourrissent de tout ce qu’elles peuvent trouver : déchets alimentaires, graines, miellat de puceron, pollens de fleurs mais aussi cadavres d’insectes et de petits animaux.
Au moment de la reproduction, les jeunes reines et les mâles quittent la colonie pour un vol nuptial (essaimage). Au terme de l'accouplement, les mâles meurent et les reines survivantes fécondées garderont la semence des mâles toute leur vie. Aussitôt établies dans le lieu idéal, elles se débarrassent de leurs ailes et ne voleront plus jamais. C’est dans ce lieu qu’elles pondront leurs œufs, pour constituer une nouvelle fourmilière en quelques jours. Une majorité d’œufs donnera des fourmis ouvrières stériles ; le reste sera constitué de mâles et de femelles. Mourant après s’être reproduits, les mâles ont une vie très brève. Les fourmis ouvrières vivent entre 3 semaines et 1 an. La reine quant à elle peut vivre jusqu'à 15 ans.
FOURMIS

Lointaine cousine des guêpes et des abeilles, les plus de 15 000 espèces de four...

En savoir plus
De la taille d’un pépin de pomme, les punaises de lit sont visibles à l’œil nu. De couleur brune, elles virent au rouge ou brun foncé lorsqu’elles sont gorgées de sang. Elles élisent domicile près des dormeurs, qu’elles piquent la nuit. On les trouve dans l’ensemble de la literie, les sommiers, têtes de lit, mobilier des chambres, tapis et rideaux, mais leur domaine s’étend aux vêtements, valises, sacs etc, dès que l’invasion gagne en importance.
PUNAISES DE LIT

De la taille d’un pépin de pomme, les punaises de lit sont visibles à l’œil nu. ...

En savoir plus
Deux espèces de ces petits papillons qui vivent à l'état sauvage dans les arbres s’invitent dans nos maisons, chacune bien distincte de l’autre, avec ses préférences.
Les mites des vêtements sont généralement grisâtres, de 4 à 9 mm. Plus grandes que les mites de vêtement, les mites alimentaires (ou pyrales de la farine) ont le bout des ailes brunes ou sont entièrement brunes. Les mites alimentaires se logent dans les cuisines, alors que les mites de vêtements s'installeront dans les armoires et dressing, sans négliger tapis ou rideaux.
Les femelles pondent leurs oeufs dans les endroits les plus discrets, les plus cachés et les moins accessibles (dans les placards, dans les sachets de farine, de légumes secs, tablettes de chocolat), mais aussi dans les prises de courant ou les gaines électriques qui passent dans les murs, derrière les plinthes, dans les caissons de volets, sous les tapis, dans les matelas et les rembourrages des fauteuils ...).
Les œufs donnent naissance à des asticots pour la mite alimentaire, et à de petites larves pour la mite des vêtements.
Dans les deux cas, ce sont les asticots et les larves qui sont à l'origine des dégâts. Lorsqu'elles auront suffisamment mangé, elles construiront un cocon d'où sortira un papillon adulte qui ne mange pas ou peu, mais qui se reproduit ...
MITE

Deux espèces de ces petits papillons qui vivent à l'état sauvage dans les arbres...

En savoir plus
D’une longueur de 10 à 40mm, les blattes (aussi nommés cafards ou cancrelats) varient du jaune au brun selon les espèces. Leur tête se prolonge de longues et très fines antennes. Elles se servent peu de leurs deux paires d’ailes pour voler et se déplacent très rapidement avec leurs pattes épineuses. Leur corps ovale, allongé, lisse et plat leur permet de s’immiscer dans les moindres recoins et fissures des lieux chauds et humides (salles de bain, toilettes, cuisines), conduits d’aération, vide-ordures...
Les blattes se reproduisent toute l'année. La femelle pond des oothèques (coques ou poches) pouvant contenir 35 nymphes. Les œufs se développent à l'intérieur de cette capsule et deviennent adultes une centaine de jour après. L’espèce peut rapidement pulluler, la femelle pouvant se reproduire 5 à 6 fois par an.
CAFARDS / BLATTES

D’une longueur de 10 à 40mm, les blattes (aussi nommés cafards ou cancrelats) va...

En savoir plus
De couleur jaune et noire, les guêpes se distinguent des frelons par leur dimension plus modeste, et des abeilles par leur fine taille (leur abdomen se rétrécit avant de se connecter au thorax, contrairement aux abeilles). Les guêpes vivent en société, dans des nids faits de papier de bois : elles utilisent des fragments de bois qu’elles arrachent, à l’aide de leurs mandibules, à des branches ou à des troncs, et qu’elles mastiquent et humectent de leur salive. La pâte ainsi produite, en se durcissant, devient un matériau gris ou brun jaunâtre, ressemblant à du papier. Les “guêpiers” peuvent être aériens ou souterrains, de forme le plus souvent sphérique. Sous nos climats, les nids sont annuels et ne sont pas réoccupés d’une année sur l’autre. Les colonies peuvent compter jusqu’à 10 000 individus. 
Au printemps et en été, les ouvrières sont des prédateurs puissants d’autres insectes comme, par exemple, des moustiques, des mouches, des chenilles, des pucerons et des larves de divers insectes, qu’elles réduisent en bouillie avant de les ingurgiter. Les guêpes recherchent aussi laviande de boucherie fraîche. La nourriture à base d’insectes et de viande, riche en protéines, est principalement destinée aux larves. 
A l’arrière-saison, les soins à apporter au couvain diminuant, le régime alimentaire se modifie et les ouvrières se nourrissent principalement du nectar de fleurs et de la pulpe de fruits mûrs, ainsi que du sucre des denrées alimentaires (jus de fruits, confitures…). 
Les guêpes peuvent devenir agressives si elles se sentent menacées, et présentent un danger lorsque le nid se trouve à proximité d’une habitation. Les ouvrières, chargées de la défense, quittent le nid et attaquent dès qu’elles perçoivent des vibrations dues, par exemple, à des pas, à des coups, à la mise en marche d’un moteur, etc. Elles se dirigeront alors vers tout être vivant, humain ou animal, ou tout objet en mouvement. Lorsque le nid est écrasé ou arraché de son support, la défense est massive, la majorité des ouvrières quittant le nid. Sa destruction doit être confiée à un expert.
GUÊPES

De couleur jaune et noire, les guêpes se distinguent des frelons par leur dimens...

En savoir plus
La puce est un petit insecte (1 à 3 mm), sans ailes, de couleur brun sombre, très aplati latéralement. Très sensibles au froid, les puces prolifèrent en extérieur pendant la saison chaude, et toute l’année en intérieur, à la faveur du chauffage.
Ce parasite vit sur ses hôtes, rats, chiens, chats, homme… et se nourrit de leur sang. La puce pique en moyenne 10 fois par jour, absorbant jusqu'à 15 fois son propre poids. Après chaque piqure, la femelle pond 4 à 8 œufs directement sur son hôte, et ce jusqu’à dix fois par jour. Ronds ou ovales à coque lisse, ceux-ci n’adhèrent pas à leur hôte, et se retrouvent largement éparpillés au sol. Une fois écloses, les larves se réfugient dans des endroits sombres et humides, où elles se nourrissent de débris organiques, de dépouilles larvaires et de sang séché trouvé dans les excréments des puces adultes, avant de tisser un cocon. Elles pourront y rester en sommeil jusqu’à 5 mois, avant d’être réveillées par des vibrations témoignant de la présence d’hôtes à parasiter.
PUCES

La puce est un petit insecte (1 à 3 mm), sans ailes, de couleur brun sombre, trè...

En savoir plus